• Facebook Social Icon

Les Grands Trésors ne se rangent pas dans de petits tiroirs.

Spectacle jeune public

Spectacle de marionnettes  à partir de 9 ans

Jauge:  180 spectateurs

Durée:  55 minutes

synopsis

Amine est un petit garçon de 10 ans.

Trop émotif, trop bruyant, trop malin, trop agité, trop adorable, trop lucide, Amine est trop … tout ! 

 

Amine n’est pas l’enfant que ses parents avaient imaginé avoir.  Il est … bizarre. On ne comprend pas toujours quelle mouche l’a piqué.  Il a cette façon, parfois, de parler comme un adulte, alors qu’il est encore si petit.  L’autorité, il la remet toujours en question. Et puis, il pose tant de questions sur tout! C’est fatigant un enfant comme ça.  On ne sait pas quoi en faire…

Pour son prof, c’est un petit garçon étonnant. Mais il est trop agité. Ce n’est pas tenable dans une classe de 25 élèves, on ne peut pas faire au cas par cas vous comprenez…  

Pour ses camarades de classe, c’est le bizarre.  Celui qu’on envie et qu’on rejette.  Il est trop différent pour être ami.  Parfois il éclate comme une bombe, ou il pleure si facilement que ça donne envie de l’ennuyer…

 

De l’intérieur, Amine, c’est un bouillonnement perpétuel de sensations, de réflexions, de chiffres, de lettres, d’imagination et de questions. C’est comme si son corps et sa tête étaient trop étroits pour contenir tout ce qui le remplit.Alors, Amine, il ne tient pas en place en classe.  Et quand il joue, il frappe. Amine, quand il sent quelque chose, tout de suite, ça déborde, il ne sait pas faire autrement.…

Et de plus en plus souvent, Amine s’envole.

Note d'intention

“On vous a dit que, pareils à une chaîne,vous êtes aussi faibles que votre maillon faible.  Ceci n’est que la moitié de la vérité.

 Vous êtes de même aussi forts que votre maillon le plus fort."

Le Prophète, K.Gibran

Il s’agit de la 3° création de Berdache Production qui, comme pour ses spectacles précédents, interroge la Norme et son impact sur la construction d’une identité. 


“Les Grands Trésors ne se rangent pas dans de petits tiroirs” raconte le parcours d’Amine, un petit garçon hypersensible.  Le voyage sera un voyage intime, une lecture du monde à travers ses yeux, au rythme de ses émotions, démesurées.

Ainsi, par extension, de nombreuses autres questions surgissent dans ce projet: Quelle est la place à la différence?  Est-ce que plusieurs lectures du monde peuvent cohabiter?  Quels sont les possibles à inventer ensemble? Notre différence peut-elle faire de nous des alliés? …  Dans une société où l’on nous demande d’être rentable, performant, efficace, comment éveiller l’idée que notre singularité est un trésor à cultiver et non une faiblesse?

La différence, la singularité, le truc qui cloche …  
Berdache Production met sous sa loupe la force et la beauté de celles et ceux catégorisé.e.s aujourd’hui comme “inadapté.e.s”.  Au détour, elle se demande à quoi il est “bon” de s’adapter et à quel prix se font nos adaptations.   Elle s’interroge aussi sur la place du poète dans ce monde de rentabilité: fantaisie, résistance ou totale inadéquation?

Dans le rôle principal, donc:  l’Inadapté, l’Hypersensible, le Turbulent, l’Hyper Actif,  le Zèbre.   A lui seul, il porte déjà mille noms! Le nôtre n’en a qu’un, il s’appelle Amine.  En arabe, cela signifie “celui qui est digne de confiance”.

Et bien, faisons-lui confiance!
Présentons Amine comme un maillon fort au milieu d’une société qui le cantonne pourtant dans une image de maillon faible. Posons le postulat qu’Amine est un Poète, qu’il vit et voit le monde d’une autre manière matière que la Norme.  Et suivons-le, tout simplement…

Avec “Les Grands Trésors ne se rangent pas dans de petits tiroirs”, Berdache Production crée une ode à la fragilité et à la sensibilité car aujourd’hui plus que jamais, nous avons grand besoin de nos poètes!



 

distribution

Ecriture: Julie Antoine

Mise en scène:  Muriel Clairembourg
Avec  : Julie Antoine, Cécile Maidon et Michel Villée
Construction marionnettes: Vitalia Samuilova
Scénographie : Camille Collin

Construction décor: Guy Carbonnelle / Quai 41
Régie général: Karl Autrique
Création lumière: Mathieu Houart
Compositrice : Alice Hebborn

Costumes: Marie-Hélène Tromme

 

Partenaires

Avec l’aide de la Fédération  Wallonie Bruxelles.

En coproduction avec Pierre de Lune -centre scénique Jeunes Publics de Bruxelles.

Avec le soutien : de la Roseraie, de la Montagne Magique, des Centres culturels de Perwez et de Liège – Les Chiroux.

Avec l'aide de la Compagnie Les Pieds dans le Vent.

Le projet a bénéficié d’une bourse d’écriture de la SACD.

Merci à

Gaëtan D'Agostino,  Jonas et Aurélie